Maison Chanzy, une signature et un développement fulgurant

Jan 5, 2017 | Français, Rapport de presse |

Jean-Baptiste Jessiaume, 25 ans, digne descendant d’une longue lignée de vignerons a fait ses armes sur le domaine familial. En 2014, il est nommé directeur général du Domaine Chanzy, racheté par un fonds d’investissement. Jean-Baptiste applique au domaine la tradition qu’il a héritée de sa famille, mais aussi un vent de jeunesse et sa propre signature.
L’arrivée de Jean-Baptiste à la tête du domaine a pour objectif le développement de Chanzy. Pour se donner les moyens, la Maison Chanzy a fait entrer son capital en bourse à Paris, puis à Londres en janvier 2016. Une grande première. Cela a permis de lever 2 millions d’euros sur la place parisienne, et les dirigeants attendaient 2.5 à 5 millions d’euros de Londres. Cette action était aussi symbolique : permettre à des amateurs de vin d’être partie prenante.
Le jeune vigneron apporte de nouvelles idées, des pratiques modernes, voire expérimentales. Le vignoble de 32 hectares est conduit de façon raisonnée avec labour, désherbage et respect de la faune, mais sans étiquette bio, afin de garder de la souplesse face à une éventuelle pression sanitaire. Les caves ont été réaménagées, les vignes ont été retravaillées. Jean-Baptiste a mis en place des foudres ovales en bois pour l’élevage du Bouzeron aligoté et des Pinots de Rully. Du Mozart est passé dans les chais à barriques pour favoriser la fermentation.

Lien vers article